Travailler et allaiter

Allaitement et carrière

Allaiter et aller travailler ne s’excluent pas mutuellement. Comment exercer votre droit à l’allaitement ou à l’expression du lait maternel au travail.

Une mère au travail avec son bébé dans les bras.

 

L’allaitement et le travail sont compatibles

De nombreuses femmes allaitent prématurément afin de pouvoir reprendre rapidement le travail. Mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. Travailler et continuer à allaiter son bébé ne doivent pas s’exclure mutuellement. Avec le soutien de votre partenaire, de votre employeur et de vos collègues, vous pouvez gérer les deux.

Vous pouvez également bénéficier de la loi sur la protection de la maternité, qui vous garantit des pauses d’allaitement pendant les heures de travail et vous protège des désavantages au travail.

 

Préparez votre retour au travail

Si vous allaitez exclusivement au sein jusqu’à ce que vous commenciez à travailler, il est conseillé de tirer du lait une ou deux fois par jour pendant une à deux semaines avant de commencer à travailler et de le congeler si nécessaire.

Vous pouvez ainsi vous entraîner à pomper et à constituer une petite réserve de lait en même temps. Vous avez également la possibilité de nourrir votre enfant avec deux laits.

Cela signifie que vous allaitez votre bébé lorsque vous êtes avec lui, et que le bébé est nourri au biberon par le père ou une autre personne qui s’en occupe.

Informez à temps votre employeur et vos collègues que vous souhaitez poursuivre l’allaitement confortablement sur un fauteuil, et essayez de convenir de conditions de travail et de temps de pause acceptables pour tous.

 

L’allaitement maternel est votre droit

La loi sur la protection de la maternité vous autorise à allaiter sur votre lieu de travail. Vous avez droit à au moins une heure par jour pendant laquelle vous pouvez allaiter votre enfant ou tirer du lait, ou à une heure et demie si vous travaillez plus de huit heures d’affilée. Vous êtes libre de choisir comment vous allez répartir ce temps. Toutefois, vous devez en discuter avec votre employeur.

L’allaitement ne doit pas entraîner de perte de revenus. Il ne peut pas non plus être travaillé avant ou après le travail, ni être déduit des pauses allouées par l’entreprise.

Si vous ne pouvez pas allaiter votre bébé sur place pendant les heures de travail, vous devez tirer votre lait sur le lieu de travail pour maintenir la production de lait et couvrir les besoins du bébé pour le lendemain. Le lait exprimé doit être conservé au réfrigérateur sur le lieu de travail lui-même et pendant le transport à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *